Pour vos yeux secs : Ophtalmo de ville ou d’hôpital ?

Comme mes lecteurs, je suis passé par différents médecins et spécialistes afin de trouver une solution à mes problèmes de sécheresse oculaire. C’est mon médecin traitant qui a le premier tenté de me soigner, pour une simple « conjonctivite ». Il m’avait prescrit de l’azyter, un puissant antibiotique censé me soigner en 3 jours. Devant l’absence d’amélioration, j’ai consulté une ophtalmo de ville. Ce fut une expérience profondément démoralisante et réellement surprenante !

Parle à ma main !

L’ophtamo que j’ai consulté pour la première fois n’avait qu’une seule idée en tête : il fallait me refiler des lunettes ! J’avais beau tenter de lui expliquer que je souffrais de sécheresse, elle s’en fichait comme de sa première culotte ! Elle ne répondait même pas à mes questions et se contentait de cumuler les tests. Hop, un coup d’oeil à ma rétine, un « pschiiit » dans l’oeil, vérification de la tension intra-oculaire ou Dieu sait quoi d’autre…

J’avais vraiment besoin de lunettes à l’écouter ! Pourtant, ses tests démontraient que j’avais une bonne vue, mais il me fallait au moins des « lunettes de repos », c’est à dire un verre neutre à gauche et une correction « homéopathique » à droite. En gros : RIEN ! Mais ça réglerait mes problèmes, à écouter la « spécialiste »…

L’incompétence à son paroxysme

J’étais stupéfait ! Malgré ma demande, pas même un test de Schirmer pour vérifier ma sécheresse oculaire. Après une série de tests bidons et une ordonnance pour un seul verre correcteur, me voila chez l’opticien. J’en venais même à me dire qu’elle avait peut-être raison, que ces filaments sur mes paupières, que ce pus dans mes yeux, venaient de la « fatigue » ! Oh oui, cette « médecin spécialiste » m’avait affirmé qu’avec les lunettes, ça irait mieux ! Évidemment, il n’en fut rien et je reste rancunier face à cette incompétence, en imaginant les autres patients passant par ce cabinet…

Un médecin traitant compatissant

C’est mon médecin traitant qui, devant la persistance de mes symptômes et mon moral au 15ème sous-sol, décida de m’envoyer au CHRU de Lille, département ophtalmo. L’hôpital me demanda une ordonnance que j’envoyais scannée, par mail. Un RDV fut assez rapidement pris. Je vous le dis, ce fut autre chose ! Test de Schirmer, questionnaire à rallonge, test au Rose Bengale, pour vérifier le temps de rupture du film lacrymal etc. J’étais ravi du sérieux de l’ophtalmo. Il s’intéressait vraiment à ma pathologie et ne tentait pas de me refiler une paire de lunettes…

Yeux secs ou allergie ?

Mais là encore, problème : Le médecin semblait perplexe. Était-ce une sécheresse ou le résultat d’une allergie ? Comme il me l’avoua lui-même, les symptômes sont les mêmes. Il chercha alors la cause potentielle d’une allergie : achat d’un animal ? Changement de produits ménagers ? Nouvel environnement de travail etc. Effectivement, j’avais changé de travail et j’utilisais des produits nouveaux… Une piste !

Malheureusement, des tests effectués plus tard, ne purent mettre en évidence l’existence d’une allergie… L’ophtalmo avait néanmoins détecté un réel manque de larmes et je savais désormais ce dont je souffrais !

Alors, opthalmo de ville ou d’hôpital ?

Sans conteste, je conseille à tous mes lecteurs de demander une ordonnance à leur médecin traitant et de se rendre chez un spécialiste exerçant en hôpital (CHU, CHRU etc.). Pourquoi ? Ce sont de vrais spécialistes, habitués à voir de nombreuses pathologies, bien outillés et plutôt à l’écoute.

A mes yeux, un ophtalmo de ville est plutôt tourné vers des pathologies simples et habituelles. Évidemment, il ne faut pas généraliser, mais les retours de mes lecteurs m’incitent à penser cela !

En cas de doute, d’incapacité de votre médecin à vous soigner ou d’absence de résultats de la part de votre ophtalmo de ville, tournez vous vers l’hôpital ! Ne perdez pas de temps, cela vous évitera de voir votre état empirer et votre moral creuser un second tunnel sous la Manche.

5 réponses sur “Pour vos yeux secs : Ophtalmo de ville ou d’hôpital ?”

  1. J’habite à Lille mais lors de mon premier souci (dormir à côté d’un endroit où pataugeait de l’eau de javel, j’en suis sûre à présent même si ça peut sembler fou à beaucoup) je n’aurais hélas pas songé au CHR, de mémoire j’ai fait sans savoir le pire : aller directement parler de mon souci à la parmacie du coin, en urgence (« Rah ben oui on est ébloui c’est normal fait beau heeeeein »)…

    Ceci dit aux 15-20 comme à Bichat ou à l’Hôtel Dieu on m’a trouvé sans trop savoir des pathologies différentes : petite blépharite ou rosacée oculaire (vue ma peau j’étais étonnée de ce verdict). M’enfin, ça avait quand même fini par s’améliorer un peu quand j’y pense… :’o(

  2. Bonjour,
    Quels étaient vos résultats au test de shirmer?
    Je teste depuis un peu plus d une semaine des nouvelles gouttes : thealose mais ce n est pas encore ça. … quand je pleure aucune larme ne s échappe de mes yeux. … Malgré 2 avis d ophtalmo différents j’ai peur…. notamment des ulcères de cornées et des conséquences… connaissez vous des spécialistes du sujet que je pourrais consulter?
    J’ai souvent des tâches rouges autour du nez, j’ai pensé peut être à la rosacée oculaire. … j’ai l impression que les ophtalmo ne cherchent pas la cause. … d un jour d’un seul en décembre ma sécheresse s est déclarée et à empirer en juin au point où j’ai mes yeux enflent dessus et dessous et l impression qu’on m arrache l oeil et des douleurs tout autour et dans les joues. …
    Merci pour ce site ça fait du bien de parler à des personnes qui ont les mêmes problèmes.

  3. Bonsoir, j’ai deja laissé un commentaire sur une autre page mais je ne sais pas si ça a fonctionné. En attendant une reponse, je voulais savoir comment faire pour avoir un rdv rapide a l’ophtalmo dans un chu ou hopital car quand j’appelle les rdv me sont pas avant 8 mois… Une lettre du medecin suffit t’elle ? Que dire au telephone quand on prend rdv? J’ai une conjonctivite depuis 3 mois appriorie liée a une secheresse oculaire mais les urgences ophtalmologiques (les internes) ne me font passé aucun examen alors que je me derange pour la 3eme fois. Je ne veux pas rester comme ca j’ai peur que ça empire malgre les larmes artificielles (qui ne font rien). Merci de votre reponse je suis déprimée…

    1. Bonjour,

      A l’époque où j’allais très mal, mon médecin généraliste m’a effectivement écrit un courrier, que j’ai dû envoyer par mail, au service d’ophtalmo de l’hôpital, pour obtenir un RDV en urgence. Cela a fonctionné puisque j’ai eu mon RDV très rapidement. Il ne faut pas hésiter à exagérer pour obtenir ce que l’on veut, mais dans votre cas, dites simplement la vérité, je suis sûr que cela suffira ! Décrivez bien vos symptômes et les conséquences sur votre moral, etc. N’hésitez pas à parler de votre déprime, ça devrait aider ! Bon courage Jessie et soignez vous bien 🙂

  4. comme toi seul l’ophtalmo de l’hôpital m’a diagnostiqué une meibomite (sécheresse oculaire) après plusieurs années de souffrance et l’échec de 2 ophtalmo de ville!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *