Avec l’été, les yeux secs vont piquer !

Après un hiver interminable et un printemps quasi inexistant, l’été a finalement daigné pointer son nez. Certes, le soleil et la chaleur ambiante vont faire remonter le moral en flèche chez les personnes « saines », mais pour les malades des yeux secs, c’est un nouveau calvaire à gérer ! Plus de chaleur, plus de lumière et des yeux toujours plus secs et irrités ! Voyons ensemble comment gérer la saison chaude et y prendre le même plaisir que les autres…

La chaleur : votre pire ennemi !

Pour nos petits yeux si sensibles, la chaleur est réellement un fléau. Les yeux secs sont en effet très souvent causés par un déficit aqueux au niveau de la surface de l’œil. On imagine donc l’effet d’une évaporation encore plus forte, causée par le beau soleil de juillet ou d’août ! Plus d’évaporation, plus de sécheresse et le cercle vicieux est enclenché. La conjonctivite vous attend au tournant, après quelques jours d’yeux rougis, voire explosés. Mais, cela peut être évité !

L’hydratation : la clé du succès

On ne le dira jamais assez, l’eau manque dans nos yeux, mais si nous ne buvons pas assez, n’espérons pas qu’elle apparaisse comme par magie ! Par temps sec, il faut boire et boire BEAUCOUP, pour compenser la perte causée par la transpiration et l’évaporation. 1,5 litres à 2 litres, voire plus, sont nécessaires pour conserver une bonne santé et permettre à nos yeux d’éviter la catastrophe. Ce conseil vaut d’ailleurs tout au long de l’année.

Les « trucs » à faire et à ne pas faire

La clim augmente l’évaporation de vos larmes

Evitez le ventilateur ou la clim’. Certes, ces gadgets vous permettent d’éviter de fondre, mais les courants d’air créés vont également augmenter l’évaporation de vos larmes, en plus de vous faire risquer un bon mal de gorge en plein été ! Si vous ne pouvez pas faire sans, dirigez le ventilateur ou la sortie d’air de la clim, de façon à ne pas l’avoir en plein visage. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une baisse de température, sans catastrophe oculaire.

Fixer vous empêche de cligner des yeux

Evitez de rester trop longtemps en face d’un écran ou d’un bouquin. La fixation va faire diminuer votre taux de clignements des paupières. En plus de la chaleur et d’éventuels courants d’air causés par un ventilo, ce serait fatal ! Prenez des pauses, regardez souvent des points situés plus loin que votre écran, clignez volontairement des yeux plusieurs fois toutes les 5 ou 10 minutes, faites les rouler dans vos orbites… Et n’hésitez pas à utiliser un collyre !

Evidemment, utilisez une méthode pour faire fondre le meibum de vos yeux et ainsi éviter une évaporation trop forte de vos larmes. J’en ai donné une en parlant de la chaussette en masque chauffant.

La méthode : la solution la plus efficace !

Bien sûr, la méthode que j’utilise reste à mes yeux (sans mauvais jeu de mots), la solution la plus efficace. Elle me permet de traverser la saison chaude sans inconfort et de ne pas souffrir, même en période de fortes chaleurs. Je suis parfois étonné par l’effet d’une technique si simple sur mes yeux, sachant qu’en plus de cela, j’utilise l’ordinateur plus de 10 heures par jour et que mes 1h30 de route journaliers pour aller au boulot, se font avec la clim à cette saison. Je ne peux que vous conseiller de lire mon livre sur les yeux secs et de bénéficier de tous les avantages de ma méthode.

Si vous souhaitez en rester simplement aux « trucs » et ne pas suivre ma méthode, suivez bien ce que j’ai écrit ici et vous devriez éviter le pire 🙂

2 réponses sur “Avec l’été, les yeux secs vont piquer !”

  1. Cet été 2017 promet aussi ! Je supporte habituellement très bien la chaleur et c’est toujours le cas. Mais la sécheresse….. Terrible ! Je dors avec un humidificateur et je bois sans compter, cela va mieux pour le moment. mais vraiment qu’est-ce que ça tombe mal ça aussi !

    La clim a éviter oui. Merci encore pour l’astuce de la chaussette, pas encore tenté, pour l’heure je suis avec mon gant mais il m’irrite et je crains la chaleur tant mes yeux sont déjà littéralement brûlants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *